SONAR|HES-SO

SONAR|HES-SO

SONAR|HES-SO regroupe les travaux de bachelor et master diffusables de plusieurs écoles de la HES-SO. Consultez cette page pour le détails.

En cas de question, merci de contacter les bibliothécaires de la HES-SO : bibliotheques(at)hes-so.ch

Bachelor thesis

Nous, 20 ans, illettrés !

    2009

109 f.

Mémoire de diplôme HES: Haute Ecole de Travail Social, 2009

French La capacité de lire, d’écrire, de comprendre et d’utiliser des informations est au coeur de l’apprentissage, non seulement pendant la scolarité, mais aussi tout au long de la vie. Que serait donc une vie sans l’acquisition de ces savoirs, une vie d’illettré ? Ils ont entre 17 et 23 ans, ils ont « échoué » tout au long de leur parcours scolaire, ils ont quitté l’école obligatoire avec un niveau qualifié d’insuffisant, ils ont abandonné pour la majorité leur apprentissage professionnel et, aujourd’hui, ni élèves, ni apprentis, ni diplômés, leur horizon futur s’assombrit. Les adolescents d’aujourd’hui, en phase de transition entre l’enfance et le monde adulte, sont globalement exposés à vivre dans un contexte et des conditions de vie nettement moins favorables que ceux qu’ont connus leurs parents. Il s’avère que les exigences économiques et culturelles se sont fortement accrues, avec pour effet d’aggraver le fossé entre les exigences de la société et les capacités effectives des personnes en situation d’illettrisme. L’évolution du marché du travail reflète fortement cette évolution : il existe de moins en moins de postes de travail accessibles à des personnes maitrisant faiblement la lecture et l’écrit. Ainsi, on se pose cette question : quel avenir et quel parcours de vie pour ces jeunes illettrés ? Peu de recherches ont été faite sur ce jeune public illettré c’est pourquoi la question m’a semblé pertinente. Pour se faire, j’ai mené des entretiens auprès de jeunes sortis des classes d’observation du cycle d’orientation de Crans-Montana pour traiter ma question. Les classes d’observation semblent être le terrain propice à cette recherche étant donné qu’elles regorgent d’élèves ayant eu des difficultés scolaires. La partie théorique de mon travail de recherche a émis grand nombre de difficultés à divers niveaux pour les illettrés. Cependant, à l’inverse de ce qu’on pouvait imaginer, ce jeune public interrogé ne se préoccupe que très peu de son avenir et de ses divers échecs. Pour la plupart, ils parlent surtout de leurs points positifs et de leur réussite en se montrant sous leur meilleur jour. L’identité du travailleur, cette fierté qu’ils ont, pour ceux qui ont un emploi, prend le dessus sur tout le reste. Leur jeune âge leur permet encore de rêver et d’avoir des espoirs mais ils ne semblent pourtant pas si naïfs quant à leur statut d’illettrés. L’ambivalence des réponses au cours de ce travail pose plusieurs nouveaux questionnements. La méconnaissance de cette problématique ainsi que l’impact de cette dernière se doit de devenir une question de première importance pour les jeunes de notre société étant donné qu’ils sont l’avenir de notre société. On remarque des lacunes au niveau de l’orientation des élèves en difficultés scolaires ainsi que le manque d’outils du travail social face à cette problématique. Finalement, ce mémoire appelle une action renforcée dans la lutte contre l’illettrisme.
Language
  • French
Classification
Social work
Notes
  • Mémoire de fin d'études pour l'obtention du diplôme HES d'assistante sociale
  • Haute Ecole de Travail Social Valais
  • Travail social
  • hesso:hetsvs
License
License undefined
Identifiers
  • RERO DOC 12001
  • RERO R005105029
Persistent URL
https://sonar.ch/hesso/documents/315908
Statistics

Document views: 31 File downloads:
  • TD_Millius_Sandra.pdf: 209