SONAR|HES-SO

SONAR|HES-SO

SONAR|HES-SO regroupe les travaux de bachelor et master diffusables de plusieurs écoles de la HES-SO. Consultez cette page pour le détails.

En cas de question, merci de contacter les bibliothécaires de la HES-SO : bibliotheques(at)hes-so.ch

Bachelor thesis

Quels sont les impacts de l'intelligence artificielle sur le métier de comptable ?

    2021

64 p.

Mémoire de bachelor: Haute école de gestion de Genève, 2021

French En 2013, deux chercheurs de la « Oxford Martin School » ont publié une étude dont le résultat est quelque peu inquiétant. Elle prévoit, en effet, que 47% du total des emplois américains ont un risque élevé d’être entièrement automatisés, sur un nombre d’année non défini et les métiers liés à la comptabilité se trouvent parmi les plus susceptibles d’être « computerisable ». Le présent travail de recherche se focalise sur un type d’automatisation, soit l’intelligence artificielle et analyse ses impacts sur le métier de comptable. Pour ce faire, un échantillon de comptables a été interrogé afin de connaitre l’avis des principaux intéressés et de déterminer si l’évolution d’une telle technologie leur apparaissait plutôt comme une opportunité ou plus comme une menace. Il s’avère que les avis sont plutôt positifs et tendent vers l’opportunité. La profession va effectivement connaitre de nombreuses modifications, mais n’est certainement pas en « voie d’extinction ». Le rôle du comptable va être entièrement redéfini. Il va devoir s’adapter et se renouveler en passant davantage à une fonction de « consultant » pour les clients. Les tâches répétitives ne seront plus effectuées par l’homme, ce qui leur libèrera du temps et leur permettra de s’investir différemment auprès de leurs clients. Un changement au niveau des activités et du rôle du comptable va nécessairement impliquer un changement au niveau des compétences. Certaines seront à développer et d’autres à ajouter au profil du futur comptable. Les « soft skills » prendront énormément d’importance face aux compétences techniques et une certaine connaissance de l’intelligence artificielle deviendra essentielle à la bonne pratique du métier. La formation au métier de comptable va également devoir être remodelée et adaptée. Les nouveaux outils mis à disposition par l’évolution de la technologie devront y être intégrer. Le développement des « soft skills » dépendra également de la formation et celle-ci devra façonner des comptables plus polyvalents.
Language
  • French
Classification
Economics
Notes
  • Haute école de gestion Genève
  • Economie d'entreprise
  • hesso:hegge
License
License undefined
Identifiers
  • RERO DOC 333554
Persistent URL
https://sonar.ch/hesso/documents/315087
Statistics

Document views: 888 File downloads:
  • IAROCCI-TANIA-FINAL-JAN21.pdf: 1425