SONAR|HES-SO

SONAR|HES-SO

SONAR|HES-SO regroupe les travaux de bachelor et master diffusables de plusieurs écoles de la HES-SO. Consultez cette page pour le détails.

En cas de question, merci de contacter les bibliothécaires de la HES-SO : bibliotheques(at)hes-so.ch

Bachelor thesis

Quelle est l'influence de l'utilisation d'anesthésie locorégionale en phase de latence, sur la prise en charge de cette phase, les issues obstétricales et le vécu des femmes ? : travail de Bachelor

    2015

126 f.

Mémoire de bachelor: Haute école de santé Genève, 2015

French Contexte : La douleur demeure une question prépondérante en obstétrique. L’anesthésie locorégionale (ALR) est le moyen antalgique le plus utilisé, mais non dénué d’impacts. La phase de latence est peu étudiée et peu considérée en pratique. L’innocuité de l’utilisation d’ALR en phase de latence reste à prouver. Objectif : Le but de cette revue de littérature est de mettre en évidence l’influence de l’utilisation d’ALR en phase de latence, sur la prise en charge de cette phase, les issues obstétricales et le vécu des femmes. Méthode : Une revue systématique de la littérature scientifique a été élaborée à partir de cinq études sélectionnées, dont une méta-analyse, dans les bases de données de la littérature scientifique actuelle (CINHAL, Cochrane Library, MEDLINE, MIDIRS). Résultats : La pose d’ALR en phase de latence n’augmenterait pas les conséquences inhérentes à l’ALR en général (durée de la 2eme phase du travail, utilisation d’ocytocine, survenue d’hypotension, d’état fébrile et de présentation dystocique, taux de césarienne et d’instrumentation) ; mais favoriserait la satisfaction maternelle. Cependant, il existe des facteurs prédictifs d’une demande précoce d’ALR et également prédictifs d’une césarienne (poids maternel augmenté, nulliparité/pauciparité, stimulation, provocation, rupture spontanée et prématurée des membranes [RSM et RPM1] et petit poids foetal). Les sages-femmes mettent en place des stratégies de prise en charge spécifiques au début de travail. Durant cette période, les femmes présenteraient un meilleur sentiment de contrôle ainsi qu’un niveau d’anxiété plus bas. Le lien entre l’anxiété et la demande d’antalgie n’a pas été démontré. Toutefois, l’anxiété est significativement liée à la douleur. De surcroit, une réévaluation, de la courbe de dilatation élaborée par Friedman, montre des différences notables ; remettant en question nos définitions et prises en charge actuelles. Conclusion : Notre revue de la littérature, par son faible niveau de preuves scientifiques, ne nous permet pas de généraliser les résultats à la pratique. L’ALR peut être une réponse à la douleur des femmes algiques en phase de latence. Cependant, d’autres facteurs influencent cette douleur et il convient de s’en soucier afin d’offrir une prise en charge optimale. Il paraît primordial de réadapter la courbe de progression du travail et nos définitions dans le soucis de maintenir la physiologie.
Language
  • French
Classification
Midwife
Notes
  • Haute école de santé Genève
  • hesso:hedsge
License
License undefined
Identifiers
  • RERO DOC 257375
  • RERO R008277283
Persistent URL
https://sonar.ch/hesso/documents/315311
Statistics

Document views: 43 File downloads:
  • Bachelor_Thesis-Jacamon_Luthringer-Ba12.pdf: 89